TRIBUNES LIBRES

TRIBUNES LIBRES

PUBLICATIONS

AVEC ET POUR LES CHEVRIARDS – OPPOSITION MUNICIPALE
ALTERNATIVE 2020 LE DEFI – OPPOSITION MUNICIPALE
DURABLEMENT CHEVRIARDS – MAJORITÉ MUNICIPALE
La lettre du maire #5
Septembre
2022
Nouvelle rentrée, nouvelle saison, vœux, résolutions : Souhaitons avant tout la bienvenue aux nouveaux chevriards qui auront plaisir à découvrir (ou pas) des bâtiments scolaires rénovés et des infrastructures sportives à la hauteur des engagements du maire. Des travaux cohérents et concertés, de la sobriété énergétique et du développement durable (nom de l’équipe de la majorité?). Pour les résolutions, nous serons là pour travailler avec (malgré) la majorité, à votre bien-vivre. Excellente rentrée.

Bonne rentrée que nous souhaitons sereine et de qualité.

Espérons que le nombre d’enfants par classe ne sera pas augmenté au regard des livraisons immobilières et que les infrastructures vieillissantes, rarement entretenues, ne seront pas un frein à un enseignement de qualité.

L’alerte nationale du réchauffement n’aura pas incité la majorité à revoir et enfin travailler le sujet localement multipliant l‘arrachage de végétaux et le gaspillage d’eau tout l’été…on aurait aimé que l’exemple soit donné…

Après vous avoir retrouvé nombreux cet été, c’est avec autant d’enthousiasme et de détermination que nous multiplierons les échanges en toute simplicité dès cet automne. Nous profiterons de cette saison pour faire de la proximité le fer de lance de l’action municipale. Alors que nous multiplions les initiatives citoyennes et les occasions d’associer les citoyens à la vie locale, nous mettons tout en œuvre pour assurer la bonne gestion des deniers publics. Notre volonté : poursuivre notre démarche de concertation locale pour s’adapter au mieux à chacun d’entre vous.

 

TRIBUNES LIBRES

PUBLICATIONS

AVEC ET POUR LES CHEVRIARDS – OPPOSITION MUNICIPALE
ALTERNATIVE 2020 LE DEFI – OPPOSITION MUNICIPALE
DURABLEMENT CHEVRIARDS – MAJORITÉ MUNICIPALE
CHEVRIARD[S] #6 Juin
2022

Nous avons découvert avec surprise, dans un flyer de la mairie, le calendrier des festivités de l’été. Nous constatons, une fois de plus, que le choix du programme s’est fait «en catimini», sans consultation, ni concertation. Quid de la démocratie locale ?

Le respect des élus de l’opposition passe forcément par une vraie participation citoyenne.

Trois conseillers municipaux de la majorité ne sont plus présents depuis des mois aux conseils municipaux et aux commissions. Deux ans après les élections, les promesses de campagne sur l’assiduité des élus sont déjà oubliées.

Que dire du développement durable. Les graines distribuées durant la campagne, ont germé depuis bien longtemps mais sur la commune, rien n’a changé. C’est plutôt le contraire. L’adjoint en charge a démissionné et sa commission a disparu. Ces sujets de société doivent être traités à tous les niveaux. Ils ne sont pas uniquement des thèmes de campagne fédérateurs.

Nous avons été informés que les déchets verts ne seraient plus collectés en septembre. Alors que d’autres communes mettent en place des solutions alternatives, les chevriards sont délaissés.

C’est aussi le cas de nos enfants en élémentaire. Depuis des mois, des vitres sont cassées, des dalles des plafonds tombent dans les classes, des rideaux occultants sont manquants. Aucuns travaux ne sont faits malgré la vétusté flagrante des locaux.

Les conseils municipaux sont ouverts à tous. Il ne faut pas hésiter à vous déplacer et participer à la vie de la commune.

Une communication à tout prix !

Le Maire et quelques élus de sa majorité communiquent sur tous les sujets : projets immobiliers à coups de petits fours (alors qu’ils sont opposés à tous nouveaux projets…), projs évènementiels pour assurer un minimum de participants et surtout un minimum de pertes de financières : à ce titre, on s’étonne du recours systématique à des prestataires extérieurs pour assurer les évènements annoncés.

L’avis de création d’une association (qui porte le même nom que la liste municipale de M le Maire) pourrait prêter à sourire si  on ne craignait une confusion subtile entre ce qui relève de la municipalité et de cette association… une séance de cinéma plein air annoncée en commission et « travaillée » par les élus de la majorité qui finalement se révèle du seul ressort de cette association…. espérons que nous ne soyons pas témoins des prémices d’un « nouveau Rock’ambolesk »…

La communication fleurit de toute part or l’art R418-3 du Code de la route interdit d’apposer des affiches ou marquages  sur les signaux règlementaires et leurs supports  (..) . La majorité s’en affranchit pour assurer sa publicité à « tous les coins de rue »….

En revanche concernant le cadre de vie et vie économique ,depuis que le pôle médecine douce a  été inauguré et après avoir optimisé le nombre de food truck, il semble ne plus y avoir de « sujets importants » puisque la dernière commission à ce sujet a été annulée pour cette raison…

Nous vous souhaitons d’excellentes vacances.

Deux années que nous sommes élus. Deux années pleinement consacrées à Chevry-Cossigny et à tous ses
habitants. Après un contexte sanitaire qui nous a privé de nombreux événements et possibilités d’échanges,
nous avons souhaité rassembler toutes celles et ceux qui veulent agir et s’investir à nos côtés dans l’intérêt de
tous les habitants, sans distinction aucune. C’est dans cet objectif que l’association Durablement Chevriards a
été créée autour de Manon Anglada. Dans cette démarche, réside la seule volonté d’agir pour tous les habitants,
comme nous l’avons fait pendant la campagne électorale et comme nous le faisons depuis que vous nous
avez largement accordé votre confiance. Cette association loi 1901 ne bénéficie, et ne bénéficiera d’aucune
subvention municipale. L’idée, le concept, la volonté est simplement de faire de notre commune une ville toujours
plus dynamique autour du projet et des valeurs que nous avons imaginés avec le mouvement Durablement
Chevriards. Vous y êtes toutes et tous les bienvenus !

 

TRIBUNES LIBRES

PUBLICATIONS

AVEC ET POUR LES CHEVRIARDS – OPPOSITION MUNICIPALE
ALTERNATIVE 2020 LE DEFI – OPPOSITION MUNICIPALE
DURABLEMENT CHEVRIARDS – MAJORITÉ MUNICIPALE
CHEVRIARD[S] #5 Mars
2022

Pour améliorer sa trésorerie, la commune s’est vu contrainte de renégocier deux prêts et par conséquent d’intégrer au nouveau prêt, 530 000 € d’indemnités dues au titre des remboursements anticipés. Déjà fragile, la situation financière de la commune se dégrade dangereusement.

Pour autant, cela n’a absolument pas empêché notre maire de déménager la mairie vers des locaux en location. Cette nouvelle marie a couté de 155 000 € alors que les loyers du pôle « Médecine douce » n’ont rapporté que 9 000 €. Quant à l’ancienne mairie, elle reste inoccupée et engendre des frais pour ne pas avoir un bâtiment insalubre.

A l’heure du « quoi qu’il en coûte », le Chevriard risque d’avoir mal au portefeuille. Faute de mesures fortes pour redresser cette situation, une hausse des impôts fonciers est à craindre dans les prochaines années.

D’autre part, nous sommes bien loin du calendrier fourni en début de mandat avec les dates des conseils municipaux et des commissions mensuelles. Les débats contradictoires sont dorénavant limités au strict minimum. Nous sommes informés des travaux lorsque les projets sont ficelés. Les élus d’oppositions ne sont informés que 8 jours avant les réunions du Conseil Municipal. Ce n’est pas digne d’une démocratie locale qui se doit d’être respectueuse du travail d’une opposition sérieuse et vigilante.

Nous poursuivrons notre travail dans la direction que nous nous sommes donnée. Nous serons favorables à toutes les actions qui vont dans le sens de l’amélioration de la vie des Chevriards mais nous nous opposerons toujours fermement à tout ce qui va compromettre l’avenir de notre commune. Vous pouvez compter sur nous.

Informez-vous et exprimez-vous sur notre page Facebook « avec et pour les chevriards ».

La démocratie en danger !

Sur le plan international, et ce qui se passe en Ukraine, nous inquiète fortement et nous ne pouvons qu’encourager les Chevriardes et Chevriards et plus généralement tous les Français à être solidaire en cette période trouble.

Ensuite sur le plan national, l’élection présidentielle arrive déjà dans quelques semaines et le jeu des parrainages était encore il y a peu au centre de l’actualité avec des difficultés rencontrées par certains candidats pour les  obtenir. Il est impensable que ceux qui sont en droit de le faire ne le fassent pas! C’est malheureusement le cas de notre maire qui, comme à son habitude, ne se positionne pas certainement par peur des quand dira t on… dommage d’avoir privé un candidat de parrainage et de ne pas avoir compris que cela n’avait rien à voir avec un positionnement politique personnel.  
Lui pour qui la démocratie a été au cœur de son programme ne se donne pas la peine de donner son parrainage à un candidat. Et pourtant ce ne sont pas les moyens qui manquent (demande auprès du conseil, sondage auprès des habitants ou encore décision unilatérale comme il aime à le faire).

La communication autour de la démocratie ne suffit pas, il faut maintenant passer aux actes et ce ne sont pas les pseudos comités consultatifs ou encore les commissions où il ne se passe strictement rien qui pourront continuer à être l’arbre qui cache la forêt d’une commune où seul  Monsieur le  Maire continue à décider seul.

Depuis les premiers jours de notre mandat, nous avons dû œuvrer dans un contexte sanitaire incertain et nous adapter à chaque nouvelle annonce. Depuis quelques semaines, le conflit armé qui ravage l’Ukraine bouleverse l’économie mondiale et les répercussions sur notre quotidien seront probablement conséquentes. Ces réalités, ne nous ont pas empêchées de mettre en œuvre notre programme que vous aviez très largement plébiscité il y a maintenant 2 ans. Si tout n’est pas parfait, les retours des Chevriards, nos échanges pendant les cafés citoyens, la participation lors des événements, l’implication de nombreux citoyens et bénévoles à nos côtés nous encouragent à tout donner pour chacun d’entre vous. Bien loin des clivages politiques qui veulent opposer les uns aux autres, notre volonté est d’agir pour les habitants et pour Chevry-Cossigny avec bienveillance et respect.

 

 

TRIBUNES LIBRES

PUBLICATIONS

AVEC ET POUR LES CHEVRIARDS – OPPOSITION MUNICIPALE
ALTERNATIVE 2020 LE DEFI – OPPOSITION MUNICIPALE
DURABLEMENT CHEVRIARDS – MAJORITÉ MUNICIPALE
CHEVRIARD[S] #4 Novembre
2021
Incohérence de discours :
– Déménagement de la mairie, on nous promet que cette opération sera financée par les loyers de
l’ancienne mairie et de son annexe, or l’une est vide et l’autre inaugurée seulement le 23/10.
– La majorité vote une convention avec GRDF favorisant l’implantation du Gaz naturel en remplacement du fioul. La norme RE2020 va interdire dès 2022 l’installation de chaudière à gaz dans le neuf individuel et en 2024 dans le collectif.
Le gaz naturel, énergie fossile avec une part infime de renouvelable issue de la méthanisation, produit presque autant de gaz à effet de serre que le fioul.
Aussi pourquoi inciter les Chevriards à choisir cette énergie, au détriment de solutions bien meilleures d’un point de vue environnemental, pérennes, économiques et bénéficiant d’aide de l’État.
– Les travaux de voirie pour sécuriser l’entrée du Plessis les Nonains ne sont pas terminés alors que les nouveaux habitants arrivent.
L’organisation de la semaine du handicap, presque 10 000 € dépensés, si la cause est juste le coût est disproportionné pour notre commune.
Les comptes étaient sains, a-t-on maintenant des soucis de trésorerie ?
Vu les taux d’intérêt historiquement bas, on nous annonce une renégociation du prêt de la Marmite.Plutôt que de réduire le coût du crédit, la majorité choisit un ré étalement de la dette (passage de 9 ans à 16 ans).
L’équipe d’AEPC reste mobilisée, vigilante et disponible (aepc20.26@gmail.com).
Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année.
Alors que la défiance des français envers leurs politiques ne fait que croître, les pratiques de la majorité ne risquent pas de démentir la tendance… Quelques exemples :
1.    Le projet de MAM, loyer voté à l’unanimité au CM ; on apprend par les réseaux sociaux que les intéressées sont contraintes d’abandonner ce projet qui leur tenait à cœur, le maire n’aurait pas respecté ses engagements oraux initiaux.
2.    Une inauguration en grande pompe pour la signature d’une convention avec le promoteur Pierreval, une mise en avant pour le moins surprenante de ce promoteur qui pose question. Nous rappelons que cette convention est venue à la suite de l’étêtage du séquoia pour lequel cette société a évalué le préjudice in fine à 5000€ après déduction d’impôt. Est-ce le prix d’une telle erreur ? Et tout cela au détriment des futurs acquéreurs qui auront dans les années à venir la charge du devenir de cet arbre.
3.    Une semaine du handicap bienvenue et que nous soutenons. L’action de la majorité s’arrêtant à cette semaine car les voitures sont toujours stationnées sur les places réservées ou encore sur les trottoirs.
4.    Et une TOC reportée pour des raisons qui laissent pantois, en effet tous les évènements de la sorte ont pu se tenir sauf à Chevry ! Un manque de travail en amont ?
5.    Des commissions qui deviennent des moments de prise en compte des décisions découvertes en séance par l’opposition mais aussi par des conseillers de la majorité.
Un bien piètre spectacle que celui offert par la majorité…
Un peu plus d’un an que nous sommes élus dans un contexte d’une pandémie mondiale qui a bouleversé nos habitudes et nos façons de vivre. Pendant toute cette période, nous avons eu à cœur de gérer les affaires courantes mais aussi de tout mettre en œuvre pour retrouver la vie sociale, culturelle, sportive et événementielle de Chevry-Cossigny. Depuis la rentrée, même si le pass sanitaire est de vigueur, nous avons eu l’occasion de vous retrouver nombreux sur nos événements mais aussi à l’occasion des nombreuses actions et projet nouveaux que nous avons initiés. En seulement quelques mois, nous avons déjà mis en œuvre une grande partie de nos engagements de campagne autour de cette volonté intacte et préservée de renouer le dialogue citoyen, d’impliquer toutes les générations dans la vie locale et municipale. La récente organisation des élections du Conseil Municipal de Jeunes en est le parfait reflet et la continuité de nos nombreuses instances de démocratie participative ouvertes à toutes et à tous. Jamais le dialogue et l’échange avec les habitants, les riverains, les partenaires, les porteurs de projets, les enfants n’auront eu autant de place dans la gestion municipale. À l’aube des festivités de fin d’année, nous vous souhaitons à toutes et à tous de passer de bons moments en famille et entre amis et de profiter pleinement ensemble de ces moments de partage et de retrouvailles.

 

TRIBUNES LIBRES

PUBLICATIONS

AVEC ET POUR LES CHEVRIARDS – OPPOSITION MUNICIPALE
ALTERNATIVE 2020 LE DEFI – OPPOSITION MUNICIPALE
DURABLEMENT CHEVRIARDS – MAJORITÉ MUNICIPALE
CHEVRIARD[S] #3 Juin
2021

Démissions et départs : Après la Directrice Générale des Services, la Direction des services techniques, la Direction des finances, la Direction des affaires culturelles, la Direction des RH, la Responsable de COM, l’hémorragie continue avec les démissions de la Directrice des services à la population et de l’éducateur sportif.

Mr le Maire ne peut plus parler de quelques départs à la marge. Il s’agit bel et bien d’un véritable exode. Qu’autant de responsables de la mairie préfèrent fuir Chevry ne choque que nous ! Allons réveillez-vous un peu !

Car les nouveaux arrivants n’ont, non seulement, aucune antériorité sur la vie Chevriarde mais ils n’ont, pour la plupart, aucune expérience dans la fonction qu’ils occupent aujourd’hui.

Départs et absences : le départ d’un maire adjoint et des conseillers de la majorité qui n’assistent pas aux conseils municipaux ou aux travaux en commissions.

Effectivement, la vie communale est vivante et il n’est donc pas anormal d’avoir un « turn over ». Mais à ce point-là et en 10 mois de mandature seulement, cela pose problème.

Sans compter qu’avec le départ de Mr Dufay, le maire en profite pour supprimer l’environnement dans les commissions municipales.

Cet item, central et transverse, mérite une attention toute particulière au cœur toutes les décisions et non pas d’être un dossier de plus dans la gestion autocratique de Mr le Maire.

Nous vous souhaitons à tous de passer le meilleur été possible dans le contexte que nous connaissons.

«Tout va très bien pour M le Maire, tout va très bien !»

Une nouvelle mairie décidée, tout seul, sans délibération du CM, noyée dans un budget toujours pas maitrisé et constamment modifié, des comités participatifs annoncés avec les chevriards alors que tout est déjà décidé, de vieilles dettes effacées, des adjoints sans pouvoir de décision…

Et pendant ce temps certains travaux (enfouissement) commencent tout juste alors que des livraisons du projet Kaufmann sont annoncées pour septembre, nous attendons que le montant versé par le promoteur soit engagé pour subvenir à tous les travaux promis (sécurité, voirie). En parallèle, les maisons existantes ne pourront être raccordées aux réseaux alors que 20m les séparent… là c’est trop cher pour Mr le Maire !

Enfin que penser du départ de tous les responsables de la mairie, mémoire de notre village.

Témoins impuissants mais non complices, nous avons été contraints de saisir le Préfet sur bons nombres de ces agissements et avons porté devant les tribunaux plusieurs cas en outre non règlementaires. Nous aurions bien évidemment préféré ne pas agir de la sorte mais nous ne pouvons laisser Chevry Cossigny aller dans le mur sans réagir.

Au regard d’une saison culturelle stoppée, de manifestations reportées (très en amont et avant tout travail réalisé) pour les raisons sanitaires que nous connaissons, il eut été de bon aloi que les indemnités des élus concerné(e)s soient spontanément reversées aux associations en difficultés.

Prenez soin de vous.

Depuis bientôt 1 an, nous sommes pleinement investis dans les missions que vous nous avez confiées
en juin dernier. Forts de votre confiance et de votre indéfectible soutien, nous oeuvrons dans en contexte
sanitaire particulier qui nous a privé de nombreuses possibilités de rencontres et d’événements. Malgré
cela, nous avons innové pour continuer à échanger avec chacun d’entre vous, pour vous présenter
nos projets et pour vous associer dans ceux qui vous concernaient directement. En quelques mois,
nous avons à la fois pris nos marques, ouvert les dossiers et rencontré nos partenaires institutionnels
pour mettre en oeuvre notre projet. Alors que nous aspirons tous à une vie revenue à la normale, nous
travaillons à relancer nos actions de proximité. Cet été et à la rentrée de septembre, nous aurons plaisir
à vous retrouver au rythme des événements et festivités que nous vous avons concoctés. Sous notre
impulsion, sans augmentation d’impôts et dans le respect du budget communal, Chevry-Cossigny se
transforme autour des valeurs que nous avons toujours promues : la probité, la bienveillance et la
transparence. Nous avançons sans jamais dénigrer et préférons ne pas répondre à certaines attaques
infondées et contre-vérités. Comme nous le faisons depuis le lancement du mouvement Durablement
Chevriards, nous restons investis dans le seul intérêt des habitants, sans distinction aucune, et vous
souhaitons une très belle fin d’année scolaire et un bel été.

 

TRIBUNES LIBRES

PUBLICATIONS

AVEC ET POUR LES CHEVRIARDSALTERNATIVE 2020 LE DEFIDURABLEMENT CHEVRIARDS
CHEVRIARD[S] #2 Mars
2021

Après avoir relevé les finances de la commune pendant 6 ans, l’heure est actuellement à la dépense ! Non pas pour réhabiliter le quartier du Moulin (comme prévu) ou pour enfouir les réseaux des rues du chemin vert ou des pâquerettes, mais pour dépenser plus de 150 000€ en travaux et loyers dans un projet mégalo de nouvelle mairie. Des locaux que la municipalité sera rapidement obligée d’acheter ce qui endettera durablement la commune. Et c’est sans compter le coût de réhabilitation des locaux actuels.

La démission d’un maire adjoint, déjà, et, plus inquiétant encore, les démissions de tous les principaux cadres municipaux (direction générale des services, des services techniques, des ressources humaines, des finances) posent question…

La combinaison de nouveaux élus de la majorité et de nouveaux responsables de services, entraine donc une perte de l’historique, de la connaissance des dossiers et donc de la maitrise de la vie communale. Etait-il vraiment nécessaire de créer une telle fracture ?

L’Equipe d’Avec et Pour les Chevriards reste vigilante aux intérêts et au bien-être de nos concitoyens. Nous nous associons aux projets appropriés et dénonçons les autres, comme il est de notre devoir d’être une opposition présente et responsable.

Les beaux jours arrivent, nous espérons une fin rapide de la crise sanitaire pour profiter pleinement des attraits de notre belle commune, en pensant à l’avenir et espérant rapidement de belles manifestations culturelles et sportives.

Chevry-Cossigny et le début de la folie des grandeurs ?

Il n’aura pas fallu bien longtemps à Mr le Maire pour engager des dépenses inconsidérées surtout dans ce contexte économique incertain, ce dernier ayant décidé d’engager notre mairie dans la location de ses locaux, la contraignant à régler un loyer de près de 50.000€ par an et plus de 120.000€ pour 2021 compte tenu des travaux à réaliser mais lesquels ? Un sujet traité une nouvelle fois à la va vite sans consultation du CM et dont le coût dépassera les 400.000€ sur la durée du mandat…Avions-nous réellement besoin de 800m² en lieu et place des 200m² actuels ?

Mais sitôt une dépense engagée que d’autres pointent leurs nez : acquérir pour 75.000€ le bâtiment relié par une passerelle au pôle santé alors qu’il aurait pu l’être pour 46.000€ (absence d’enchères), sans oublier les frais d’études pour le projet cœur de ville… Autant de décisions qui impacteront le budget et inévitablement le nôtre à long terme !

Tous ces éléments laissent penser que l’argent coule à flot à Chevry or ce n’est pas le cas… contrairement aux nombreuses fuites d’eau et autres pannes électriques.

Le réseau mérite contrôle et adaptation, tout comme celui des évacuations devenu trop faible du fait des nouvelles constructions. Mais ces dépenses sont moins visibles ! Autant de sujets qui nous font relativiser le passage en pertes de la créance rock’ambolesk.

Nous déplorons ces choix et faisons notre possible pour que l’intérêt des chevriards soit sauvegardé.

Si les conditions sanitaires bouleversent notre quotidien, notre équipe est pleinement mobilisée pour les affaires courantes mais aussi pour préparer l’avenir. Pour cela, nous oeuvrons à mettre en action notre programme, largement plébiscité il y a désormais une année lors du premier tour des élections municipales. Dès 2021, de nombreux engagements seront réalisés et le budget que nous venons de voter est le parfait reflet de notre volonté à répondre à vos besoins et à mieux entretenir et embellir Chevry-Cossigny sans pour autant augmenter les impôts, ni emprunter.

Le projet coeur de ville, présenté à l’opposition dans le cadre des commissions municipales qui se réunissent très régulièrement, est également lancé. Cet ambitieux programme vise à transformer durablement la rue Charles Pathé qui dispose dorénavant d’un dispositif innovant pour verbaliser automatiquement les poids lourds qui traversent la commune sans en avoir l’autorisation. Cette étape, combinée au déménagement de la mairie, est un préalable à la large consultation publique que nous lancerons dès que nous en aurons la possibilité. Elle premettra ainsi à tous les habitants d’imaginer le coeur de ville mais aussi d’associer les partenaires institutionnels pour financer les travaux.

Il faut cependant bien reconnaître que nous bouleversons les habitudes par le dynamisme de notre équipe. En effet, les méthodes nouvelles peuvent déranger parfois celles et ceux qui préfèreraient que rien ne change.

 

TRIBUNES LIBRES

PUBLICATIONS

AVEC ET POUR LES CHEVRIARDSALTERNATIVE 2020 LE DEFIDURABLEMENT CHEVRIARDS
CHEVRIARD[S] #2 Mars
2021

Après avoir relevé les finances de la commune pendant 6 ans, l’heure est actuellement à la dépense ! Non pas pour réhabiliter le quartier du Moulin (comme prévu) ou pour enfouir les réseaux des rues du chemin vert ou des pâquerettes, mais pour dépenser plus de 150 000€ en travaux et loyers dans un projet mégalo de nouvelle mairie. Des locaux que la municipalité sera rapidement obligée d’acheter ce qui endettera durablement la commune. Et c’est sans compter le coût de réhabilitation des locaux actuels.

La démission d’un maire adjoint, déjà, et, plus inquiétant encore, les démissions de tous les principaux cadres municipaux (direction générale des services, des services techniques, des ressources humaines, des finances) posent question…

La combinaison de nouveaux élus de la majorité et de nouveaux responsables de services, entraine donc une perte de l’historique, de la connaissance des dossiers et donc de la maitrise de la vie communale. Etait-il vraiment nécessaire de créer une telle fracture ?

L’Equipe d’Avec et Pour les Chevriards reste vigilante aux intérêts et au bien-être de nos concitoyens. Nous nous associons aux projets appropriés et dénonçons les autres, comme il est de notre devoir d’être une opposition présente et responsable.

Les beaux jours arrivent, nous espérons une fin rapide de la crise sanitaire pour profiter pleinement des attraits de notre belle commune, en pensant à l’avenir et espérant rapidement de belles manifestations culturelles et sportives.

Chevry-Cossigny et le début de la folie des grandeurs ?

Il n’aura pas fallu bien longtemps à Mr le Maire pour engager des dépenses inconsidérées surtout dans ce contexte économique incertain, ce dernier ayant décidé d’engager notre mairie dans la location de ses locaux, la contraignant à régler un loyer de près de 50.000€ par an et plus de 120.000€ pour 2021 compte tenu des travaux à réaliser mais lesquels ? Un sujet traité une nouvelle fois à la va vite sans consultation du CM et dont le coût dépassera les 400.000€ sur la durée du mandat…Avions-nous réellement besoin de 800m² en lieu et place des 200m² actuels ?

Mais sitôt une dépense engagée que d’autres pointent leurs nez : acquérir pour 75.000€ le bâtiment relié par une passerelle au pôle santé alors qu’il aurait pu l’être pour 46.000€ (absence d’enchères), sans oublier les frais d’études pour le projet cœur de ville… Autant de décisions qui impacteront le budget et inévitablement le nôtre à long terme !

Tous ces éléments laissent penser que l’argent coule à flot à Chevry or ce n’est pas le cas… contrairement aux nombreuses fuites d’eau et autres pannes électriques.

Le réseau mérite contrôle et adaptation, tout comme celui des évacuations devenu trop faible du fait des nouvelles constructions. Mais ces dépenses sont moins visibles ! Autant de sujets qui nous font relativiser le passage en pertes de la créance rock’ambolesk.

Nous déplorons ces choix et faisons notre possible pour que l’intérêt des chevriards soit sauvegardé.

Si les conditions sanitaires bouleversent notre quotidien, notre équipe est pleinement mobilisée pour les affaires courantes mais aussi pour préparer l’avenir. Pour cela, nous oeuvrons à mettre en action notre programme, largement plébiscité il y a désormais une année lors du premier tour des élections municipales. Dès 2021, de nombreux engagements seront réalisés et le budget que nous venons de voter est le parfait reflet de notre volonté à répondre à vos besoins et à mieux entretenir et embellir Chevry-Cossigny sans pour autant augmenter les impôts, ni emprunter.

Le projet coeur de ville, présenté à l’opposition dans le cadre des commissions municipales qui se réunissent très régulièrement, est également lancé. Cet ambitieux programme vise à transformer durablement la rue Charles Pathé qui dispose dorénavant d’un dispositif innovant pour verbaliser automatiquement les poids lourds qui traversent la commune sans en avoir l’autorisation. Cette étape, combinée au déménagement de la mairie, est un préalable à la large consultation publique que nous lancerons dès que nous en aurons la possibilité. Elle premettra ainsi à tous les habitants d’imaginer le coeur de ville mais aussi d’associer les partenaires institutionnels pour financer les travaux.

Il faut cependant bien reconnaître que nous bouleversons les habitudes par le dynamisme de notre équipe. En effet, les méthodes nouvelles peuvent déranger parfois celles et ceux qui préfèreraient que rien ne change.

 

 

TRIBUNES LIBRES

PUBLICATIONS

AVEC ET POUR LES CHEVRIARDSALTERNATIVE 2020 LE DEFIDURABLEMENT CHEVRIARDS
LA LETTRE DU MAIRE #2
Janvier 2021

Chers chevriards, nous vous adressons tous nos vœux pour 2021. Nous espérons que les projets du Maire, abandonnant certains quartiers, devenant locataire d’une nouvelle Mairie, se désintéressant de l’impact sanitaire de l’usine de méthanisation ou effaçant les créances de sa précédente vie associative, nous permettront toutefois de vivre sereinement. Nous resterons vigilants à votre bien-être et, remercions Franck Ghirardello et Hasna Benveniste, démissionnaires après 12 années d’investissement.

Bilan 2020 : un budget équilibré à l’aide d’une «recette» Candice, l’annulation d’une dette non assumée, la suppression pure et simple de nos interventions lors des CM… autant de sujets qui ne sont pas de bons signaux ni pour les finances ni pour la démocratie.

Le changement promis sera-t-il  en 2021 ? L’annonce du projet Cœur de Ville lancé en pleine crise sans concertation nous interpelle.

Pour 2021, nous vous souhaitons la santé, la réussite et le bonheur car il « est notre destin véritable»

Alors que notre Pays est sous couvre-feu, nous avons à cœur de gérer le quotidien mais aussi de nous projeter vers l’avenir. Alors qu’une opportunité s’est présentée pour créer une nouvelle mairie plus fonctionnelle nous allons lancer un vaste projet

de rénovation du cœur de ville. Ce chantier, visant à repenser aussi la rue principale, débutera en 2021 avec bien d’autres projets. Nous sommes pleinement investis dans les missions que vous nous avez confiées. Très belle année 2021 !

 

TRIBUNES LIBRES

 

PUBLICATIONS

 

AVEC ET POUR LES CHEVRIARDSALTERNATIVE 2020 LE DEFIDURABLEMENT CHEVRIARDS
CHEVRIARD[S] #1 Novembre 2020

La campagne fût dense pour notre équipe déjà mobilisée sur la gestion de la crise sanitaire. Nous sommes aujourd’hui membres d’une « opposition » que nous voulons constructive à l’image d’Alain Quéré qui, accompagné d’autres membres d’AEPC, poursuit l’entretien des ruches communales.

Nous avons optimisé les finances, développé des services, préparé les projets à venir… Sauront-ils préserver cela ? Car force est de constater que seul le marketing politique compte. La crise actuelle a et aura des répercussions financières et sociales graves. Malheureusement leurs choix présagent de futures difficultés. Ils renoncent à 10 000 euros de recettes mais augmentent les dépenses par l’embauche d’une 2ème chargée de communication. Ils laissent tomber le Permis de Construire ainsi que l’action que j’avais entamée avec le bailleur et le liquidateur pour une reprise du chantier des jardins de Candice mais posent une banderole.

En 2014, menacés de tutelle, j’ai pris mes responsabilités. Aujourd’hui les finances sont stabilisées comme le démontre l’analyse de la DGFIP réalisée et publiée tous les ans. Pourtant, au nom de la transparence, ils engagent des frais importants pour réaliser un audit. Cherchent-t-ils des excuses pour justifier leur inaction? La promesse de publication de ses comptes de campagne serait-elle tombée dans l’oubli? La créance de Rocambolesk a-t-elle été honorée par son Président.

Parce qu’il est essentiel qu’un maire se positionne, j’ai pris un arrêté anti-pesticide, fait voter des motions…Lorsque l’accord du Permis de Construire par l’Etat de l’usine de méthanisation est arrivé le 26 juin, il m’était impossible d’agir au regard des échéances électorales du 28. J’ai alerté M. Wofsy du délai de 2 mois pour faire un recours. Notre qualité de vie serait-elle un sujet qui le désintéresse pour qu’il refuse de prendre position.

La vidéoverbalisation des poids lourds attend depuis juin d’être installée. Le matériel a été livré, il restait une simple déclaration à faire. Pourquoi est-elle encore reportée ?

Nous sommes « muselés ». Les commissions sont de simples instances d’information, j’ai dû menacer de saisir le tribunal pour obtenir nos tribunes libres, le règlement intérieur limite nos droits, le conseil municipal est installé afin que nous vous tournions le dos et vous empêche d’entendre nos interventions. Cette tribune a été exigée pour le 9 novembre. Pour ajuster son édito, sa tribune, ses articles en fonction ? Voici la vision « durablement chevriarde » de la démocratie participative !

Comme beaucoup, j’ai été aveuglé par ses qualités de communicant pendant plus de 15 ans. Espérons que le réveil de ses électeurs ne sera pas aussi tardif et douloureux que le mien.

Cet automne est plus triste que jamais, la COVID et les attentats tuent. Nos pensées vont vers les victimes, leurs familles et tous ceux qui sont éprouvés. Encore une fois la solidarité chevriarde fera la différence. Nous restons mobilisés à vos côtés. Prenez soin de vous.

En ces temps troublés par une pandémie qui n’en finit plus, nous espérons que vous allez bien, et pensons particulièrement aux personnes seules, vulnérables c’est pourquoi nous soutenons l’action de la majorité à qui nous avons proposé notre concours pour vous accompagner en ces temps.

Les incohérences et les contraintes sanitaires accrues nous laissent perplexes et pantois portant le risque d’une vie sociale mise à mal. Pour que la tolérance aux efforts demeure, les amortisseurs sociaux doivent être préservés.

A Chevry, plusieurs associations ont perdu un certain nombre d’adhérents et ce nouveau confinement ne va pas arranger les choses.

Une municipalité se doit de veiller à la bonne santé de son tissu associatif, tout comme elle se doit de permettre d’assurer le plein exercice de tous nos petits commerces (en ce compris ceux qualifiés de « non essentiels »), cœur dynamique de notre village.

Les différentes commissions de « travail » devraient normalement permettre de vous/nous rassurer sur le travail effectué mais ce ne sont ni le rythme de certaines ni le temps consacré (moins de 20 mn pour la commission enfance en pleine rentrée scolaire !) qui laissent présager d’une bonne anticipation des besoins de notre commune…

Nous regrettons que ces commissions soient un simple vecteur de proclamation des décisions prises, tout comme il nous semble indispensable qu’un maire prenne position sur des sujets de société qui inévitablement nous impacterons au quotidien, la réponse « je suis ni pour ni contre » étant, à notre sens, inacceptable.

Bien que les réponses à nos interrogations nous laissent perplexes « c’est notre choix politique, c’est notre décision… », nous demeurons convaincus qu’en ces périodes incertaines, il nous faut tous être solidaires afin de permettre à chacune et chacun de traverser cette zone particulière de turbulences.

Nous profitons de cette publication pour saluer la volonté de Mme Prunet et M Pruvot, en leur qualité d’adjoints, de nous associer en amont dans un travail constructif et nous les en remercions.

Notre temps de paroles touchant à sa fin, généreusement de 3000 caractères pour faire oublier le fait que Monsieur le Maire, en sa qualité de directeur de la publication, n’a pas jugé utile de nous laisser nous exprimer conformément à ses obligations légales lors de ses deux précédentes parutions mais le recrutement soudain d’une responsable de la communication (ce que nous avons fortuitement découvert) devrait à l’avenir pallier à ce type de situation contrariante !

Parole qui sera limitée à 1000 caractères contre les 1500 « offerts » à l’opposition par l’ancienne mandature… et tout cela malgré de « beaux » et nombreux discours sur la démocratie !

Enfin, nous ne pouvions terminer cet écrit sans avoir une pensée pour Samuel Paty à qui nous rendons hommage.

« Plus les Hommes seront éclairés et plus ils seront libres » (Voltaire)

Prenez soin de vous, de vos proches et surtout respectez les gestes barrières.

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, nous tenons à dédier cet espace à celles et ceux qui luttent au quotidien contre la propagation de la COVID-19.

Un infini merci à ces hommes et femmes ainsi que toutes nos pensées à celles et ceux, éprouvés par cette crise sanitaire sans précédent et en premier lieu nos commerçants et entreprises locales.